Compétences et transfert

Les compétences transférables sont des compétences utilisables dans pratiquement n’importe quel emploi. Une attitude positive, le sens des responsabilités, la faculté d’adaptation, la capacité de résoudre des problèmes, la communication, l’organisation, le travail d’équipe, la créativité, le leadership et le service à la clientèle sont les compétences transférables les plus courantes. Dans certains cas, des compétences professionnelles qui réfèrent au savoir-faire peuvent aussi être transférées d’un emploi à l’autre.

Avec les compétences personnelles qui s’appliquent aux façons de faire et aux traits de caractères des personnes (attitude, personnalité, habitudes de travail) et les compétences techniques qui concernent davantage les connaissances et la formation permettant d’accomplir des tâches particulières, elles font partie de la liste des compétences à dresser lors de son auto-évaluation avant de commencer la recherche d’emploi. Il est important de mentionner que si deux candidats possèdent des compétences techniques équivalentes, ce sont les compétences transférables / sociales qui, bien souvent, vont faire pencher la balance en faveur de l’un ou de l’autre. D’où l’importance de bien les connaître.

Lors de cet exercice d’auto-évaluation, il n’est pas toujours facile de se mettre en valeur et de faire valoir ses compétences. Même lorsqu’on n’a jamais travaillé, qu’on retourne sur le marché du travail après de nombreuses années d’absence ou qu’on effectue une orientation de carrière, nous avons tous quelque chose à offrir aux employeurs. 

Comme il difficile de parler de soi quand on ne se connaît pas, il est important de faire la liste de toutes les compétences qu’on possède avant d’essayer de convaincre un employeur. Les compétences transférables sont importantes peu importe l’emploi ou le lieu de travail convoité. Plusieurs d’entre elles ont été acquises en début de carrière lors de l’exécution de tâches simples ou lors d’expériences de bénévolat, par exemple. On les acquiert souvent sans même le savoir. On parle, dans ce cas, de compétences cachées.